[JOURNÉE D'ÉTUDE] Discours et stratégies de l'altérité et de l'interculturalité

Publié le 26 septembre 2019 Mis à jour le 15 octobre 2019

Le discours est le lieu d’actualisation et d’articulation de l’identité et de l’altérité. Ces actions sont au cœur de la démarche interculturelle qui vise à interroger méthodologiquement les modalités de la représentation de l’altérité dans le sens où cette dernière actualise textuellement des traces relationnelles entre deux aspects discursifs et énonciatifs. La journée d’étude du 19 novembre a pour objectif de donner à lire l’épreuve de l’altérité et de questionner les rapports étroits existants entre les stratégies de l’altérité dans le discours et les modalités de son expression.

Journée d'étude organisée par le centre de recherche de l'ESTRI - ERUDITT


Dans la perspective de l’analyse de discours, l’altérité est la trace d’une division entre le discours et son envers. Une hétérogénéité constitutive (Authier-Revuz, 1982) traverse la mémoire du discours dont on peut appréhender les marques dans l’interdiscours.

Dès lors, comment ces figures de l’altérité sont-elles envisagées à travers les discours en tant qu’ils construisent les réalités sociales, mémorielles, politiques, économiques ou autres ? Un traité politique, une production religieuse, un manifeste syndical, une communication en marketing sont autant de formations discursives susceptibles de fonctionner dans un régime d’interdiscursivité. L’intérêt de l’analyse de discours est de mettre en évidence les articulations des textes et de lieux sociaux (Maingueneau, 2012) S’interroger sur les fonctionnements de ces formations et les conditions de leurs productions permet de décrypter le rapport au monde qui nous entoure et sa structuration textuelle.

Cette perspective fonde le nouveau statut de l’écriture qui cesse de montrer et de prouver une universalité pour se transformer en un réceptacle des humanités, où l’autre s’assigne une place dans la diversité des cultures. Saisir les figures de l’autre dans l’événement du discours suscite immanquablement la question de la réalité en tant que centre organisateur fermé. Au cœur de la transformation de cette réalité est inscrite la démarche déconstructiviste à laquelle l’analyse de discours est intimement liée. L’entreprise consiste à démanteler « une immobilité fondatrice et une certitude rassurante (…) soustraite au jeu » (Derrida, 1967, 410). L’idée qui préside à ce renversement de sens est celle d’une déconstruction méthodique d’un discours qui s’impose comme construction close « dont on peut toujours réveiller l’origine ou anticiper la fin » (Derrida,1967, 410). C’est pourquoi l’analyse de discours s’attache à instituer le mouvement qui donne à lire et à voir l’ailleurs dans le champ et le jeu de la signification.

Organisée dans un esprit interdisciplinaire, la journée d’étude de l’ERUDITT accueillera les chercheurs intéressés par l’analyse de discours, les actes du langage, mais aussi les sciences politiques, la sociologie, l’herméneutique. La journée a pour objectif de donner à lire l’épreuve de l’altérité et de questionner les rapports étroits existants entre les stratégies de l’altérité dans le discours et les modalités de son expression.


-- PROGRAMME --


DISCOURS ET FIGURES D'ALTERITE
  • 9h Accueil des participants
  • 9h15 Mot d’accueil par le vice-recteur de la recherche, Emmanuel GABELLIERI et/ou Directeur du DRIC, Michel YOUNES
  • 9h30 Introduction de la journée par Ali MOSTFA, responsable de l’ERUDITT
  • 9h45 Béatrice BLANCHET : Représentations des mouvements contestataires et figures de l'altérité dans les discours politiques et médiatiques contemporains en Grande-Bretagne
  • 10h15 Maria-Laura MORENO SAINZ : Discours géopolitique et Altérité en Amérique du Sud

  • 10h45 Pause
  • 11h Aude VOLPILHAC : Altérité animale, altérité végétale : les enjeux de l’analogie littéraire
     
  • 11h30 Discussion
     
  • 12h Repas

ANALYSE DE DISCOURS ET REPRESENTATIONS (INTER)CULTURELLES
  • 14h Moreno CAMPETELLA : La politique et la diplomatie italiennes aux XVe et XVIe siècles : étude lexicologique et comparative
     
  • 14h30 Magda BRUNEL & Laurent LAGARDE : Analyse comparative du discours des Ministres de Finance Polonais et Français sur le marché d’emploi, les nouvelles technologies et les impôts des entreprises. Approche interculturelle, sémantique et terminologique
     
  • 15h Tristan VIGLIANO & Mouhamadoul Khaly WELE : Le droit de traduire le Coran : André Du Ryer, 1647
     
  • 15h30 Laura ALBA-JUEZ : The Expression of Otherness in Fake News as a Strategy for the Manipulation of Emotion and Stance
     
  • 16h  Pause
     
  • 16h15 Discussion
     
  • 17h Bilan de la journée par Ali MOSTFA
  • 17h15 Fin de la journée