Continuité pédagogique et confinement III

À l’heure du confinement, le pôle « Lettres et Langues » écrit une page inédite de son histoire. Comment s’adapte-t-il aux défis de l’enseignement à distance ?

Un jour, perdu dans le désert du Sahara, Antoine de Saint-Exupéry aperçoit un fennec. Son avion s’est écrasé, il est fichu ; voyant l’hardi renard chasser en terre hostile, une pensée lui vient : « Et je reste là à rêver et il me semble que l'on s'adapte à tout ». (Antoine de Saint-Exupéry, Terre des hommes)

Comme partout à l’UCLy, les étudiants du Pôle facultaire Lettres et Langues ont pris le chemin des classes virtuelles et de la pédagogie en ligne. Un pôle composé de deux écoles et d’un institut, tous trois caractérisés par leurs enseignements pluridisciplinaires :

• La Faculté de Lettres modernes, orientée vers la littérature, l’éducation, les sciences politiques, la culture et les langues vivantes

• L’ESTRI School for international careers, école de traduction et communication à destination des étudiants bilingues ou trilingues tournés vers l’international

• L’ILCF (Institut de Langue et de Culture Françaises) qui accueille des étudiants des cinq continents pour dispenser des cours de français langue étrangère.

La Faculté de Lettres modernes

Consciente que « ce qui fait l’homme, c’est sa grande faculté d’adaptation » (Socrate), la Faculté de Lettres modernes a vite pris les choses en mains.

Dès le deuxième jour du confinement, des cours en ligne ont été mis en place : un emploi du temps aménagé a été communiqué aux étudiants, alternant cours en visioconférences, travaux pratiques, recherches, chats, échanges avec les enseignants sur des plateformes dédiées. Des délais supplémentaires pour la remise des travaux ont été accordés.

Mineure Lettres renforcées

Des cours à la forme parfois inédite

Maintenir l’ensemble du programme a requis une bonne dose de créativité ! Très vite, tous les cours ont pu être assurés, parfois sous des formes inédites... Depuis quelques semaines, de nombreux musées mettent en ligne leurs collections, des comédiens publient le journal de leur confinement, on peut même découvrir le bruitage au théâtre à partir d’archives sonores jusqu’ici inédites. La Faculté de Lettres modernes tire profit de ces petites révolutions.

Nos partenaires des Célestins, de l’Opéra de Lyon, des différents musées sont inquiets de la distance que le COVID a instaurée avec leur public. Comme le souligne Dominique Vinay, Doyenne de la Faculté de Lettres Modernes : "nos meilleures pensées les accompagnent. Qu’ils soient assurés que, lorsque les salles rouvriront, nous serons nombreux au rendez-vous, avec les étudiants, pour venir les applaudir."

Une révélation pour certains étudiants

Les étudiants animent des émissions littéraires sur les ondes de la webradio Unisphère : les exposés en visioconférence ne leur font pas peur, certains sont de vrais poissons dans l’eau ! D’autres, plus timides, préfèrent couper la caméra. Les images aussi parlent alors courage, on tourne ! Les bonnes surprises ne manquent pas.

Dominique Vinay analyse de façon très positive ce que chacun de ses étudiants et enseignants vit en cette période difficile : « ensemble, nous avons ajusté nos rythmes. La lecture s’accommode à merveille du temps retrouvé, chacun en profite ! Les étudiants s’étonnent de travailler autant alors qu’ailleurs, le monde semble avoir cessé de tourner… Décidément, ce n’est pas aujourd’hui que nous partirons À la recherche du temps perdu (Proust) ! »



L’ESTRI School for international careers

L’ESTRI School for international careers prépare ses étudiants aux métiers qui s’appuient d’une part sur la maîtrise des langues et du langage, d’autre part sur une approche internationale et interculturelle des questions socio-économiques.

Les formations proposées permettent de transformer son goût pour les langues et les voyages, en atout décisif pour appréhender une vie professionnelle riche et diversifiée.

L’ESTRI propose deux Bac+5, l’un en Management interculturel, Communication et Événementiel, l’autre en Traduction spécialisé et Interprétation de Liaison, ainsi qu’une formation Bac + 3 Langues, Traduction et Communication à l’international, double diplôme en 3 ans délivrant une Licence Langues Étrangères Appliquées (LEA) de l’université Lyon 2 et un titre d’assistant(e) en Communication et Traduction.

Chaque année, plus de 260 des 380 étudiants de l’école, effectuent une mission à l’international (immersion, stage ou parcours universitaire).

Lorsque le confinement a été décrété en France, 160 étudiants se trouvaient à l’étranger. La plupart sont rentrés en France (seule une trentaine ont souhaité rester sur place). Les attendus pour la validation de leur semestre ont été remaniés en conséquence. Outre le travail d’analyse classique de secteurs d’activité ayant une dimension internationale, il est demandé aux étudiants de réfléchir sur la crise que traverse le monde.

Estri étudiante traduction

Il y a eu un avant la crise sanitaire, il y aura un après

La responsabilité d’un lieu de formation et d’accompagnement des jeunes est de les préparer au mieux à cet après. Le préalable pour eux est d’analyser, de comprendre et même d’intérioriser les causes profondes de la situation actuelle.

L’ensemble des enseignements a été maintenu en distanciel.

Les cours de langues qui, même en situation normale, sont organisés en petits groupes sont programmés aux heures habituelles et s’effectuent au travers des outils numériques dont dispose l’ESTRI (plateforme, visioconférence, messagerie, réseaux sociaux).

Zoé, déléguée de 1ère année, témoigne : « Pour le moment, les cours à distance se passent correctement. Nous en avons suivi certains sur le chat Moodle et en visioconférence. Les professeurs nous ont envoyé beaucoup d'informations et font leur maximum pour que notre fin d'année se déroule le plus facilement possible. Nous avons plus au moins de devoirs selon les matières. Par exemple, pour l'italien (LVC), nous avons des cours prévus toutes les semaines restantes et plusieurs exercices pour nous préparer au mieux au partiel. »

Pour les étudiants de 1ère année, dont l’immersion en pays anglo-saxon devait débuter en mai, et qui ne pourront donc pas partir, la priorité est de les aider à progresser en anglais. Là encore, les enseignants d’anglais se sont mobilisés, et un programme pédagogique exceptionnel sera mis en œuvre de mai à juillet.

Personne ne souffrira de cette crise pour l’obtention de son diplôme

Que les étudiants inquiets pour la validation de leur année soient rassurés. En concertation avec l’Université Lyon 2 (qui délivre la licence LEA) ou pour nos Masters, l’ESTRI adaptera les modalités d’évaluation à cette situation exceptionnelle, et personne n’aura à souffrir de la crise, pour l’obtention de son diplôme.

Vincent Goubier, Directeur de l’école, déclare : « A l’ESTRI, aujourd’hui encore plus qu’hier, nous faisons nôtre ce propos de Jonathan Dawson, Professeur d’économie au Schumacher College au Royaume-Uni : "Plutôt que de vouloir remplir de connaissances les têtes de nos étudiants, l’enjeu est de les accompagner dans leur cheminement en tant que personnes : les aider à s’épanouir, à trouver leur place dans la société, du sens dans leurs études et leur future activité professionnelle. C’est ainsi qu’ils seront le mieux armés pour affronter la crise écologique et sociale". »



L’ILCF

L'Institut de Langue et de Culture Françaises (ILCF) est un Centre officiel d'examens proposant à ses étudiants, venus des quatre coins du monde, des cours de langue et de culture française. Il délivre des certificats et diplômes validant leurs compétences en français dans des situations quotidiennes ou professionnelles.

ilcf accueil

Une problématique particulière

L’ILCF a été confronté à une situation plus particulièrement délicate puisqu’il accueille uniquement des étudiants internationaux !

Les 633 étudiants présents à l’ILCF durant ce semestre ont suivi les directives de leur pays d’origine. Elles différent souvent d’un pays à l’autre…

Ainsi, certaines universités partenaires asiatiques et américaines ont rappelé leurs étudiants avant le début du confinement en France, mais beaucoup ne sont rentrés chez eux, qu’à l’annonce des décisions gouvernementales.

Avant même de pouvoir assurer l’enseignement à distance pour tous, l’ILCF a dû prendre le temps de géolocaliser ses étudiants. Aujourd’hui encore, certains n’ont pas encore repris contact avec l’administration, malgré de nombreux rappels.

Dans un second temps, l’enseignement s’est mis en place à partir d’EDMODO, de Moodle et de Lifesize qui malgré quelques imperfections et une inévitable période d’adaptation, a permis de proposer des cours en ligne grâce à l’engagement constant des enseignants.

Assurer la validation des acquis

L’ILCF travaille aujourd’hui sur la validation des enseignements et les modalités d’attribution du DUEF (Diplôme Universitaire d’Études Françaises). Le second semestre se terminant en temps normal à la fin du mois de mai, et sans possibilité de prévoir la fin du confinement en France et dans le monde, l’ILCF ne peut programmer aujourd’hui son examen final. Par conséquent, il devra s’appuyer sur les notes obtenues en contrôle continu et la validation du jury.

****

A venir dans un prochain article : La continuité pédagogique au sein du Pôle "Sciences Juridiques, Politiques et Sociales".