« Discours et stratégies d'altérité », nouvel ouvrage d'Ali Mostfa

Si certaines productions contribuent donc à réveiller les consciences, à l'inverse, elles conduisent aussi, parfois, au brouillage des représentations ou à la manipulation idéologique. Ce livre permet par son analyse des discours de s'interroger et décrypter le rapport au monde qui nous entoure.

Discours et stratégies d’altérité : Regards et analyses croisés (2021), sous la direction d'Ali Mostfa

Éditeur : L'Harmattan - Collection Colloques & Rencontres
212 pages
ISBN : 978-2-343-23746-6

Résumé

L'intérêt de l'analyse de discours est de mettre en évidence les articulations de textes et de lieux sociaux (Maingueneau, 2012). S'interroger sur les fonctionnements de ces formations et les conditions de leur production permet de décrypter le rapport au monde qui nous entoure et sa structuration textuelle. Cette perspective fonde le nouveau statut de l'écriture qui ne cesse de montrer et de prouver une universalité pour se transformer en un réceptacle des humanités, où l'autre s'assigne une place dans la diversité des cultures. Saisir les figures de l'autre dans l'événement du discours suscite immanquablement la question de la réalité en tant que centre organisateur fermé. Au cœur de la transformation de cette réalité est inscrite la démarche déconstructiviste à laquelle l'analyse de discours est intimement liée. L'entreprise consiste à démanteler « une immobilité fondatrice et une certitude rassurante (…) soustraite au jeu » (Derrida, 1967).

Si certaines productions discursives contribuent donc à réveiller les consciences, ou à éclairer des réalités jusque-là maintenues dans l'obscurité, à l'inverse, elles conduisent aussi, parfois, au brouillage des représentations ou à la manipulation idéologique. Dans ce cas, elles contribuent à enfermer la différence sous la occupe d'un système dogmatique clos et réducteur ; comme par exemple, un certain discours orientaliste si bien analysé par E. W. Saïd dans son opus magnum du même nom

Ali Mostfa est Maître de conférences en langue et cultures anglophones et membre intégré du pôle 3, Culture(s), langue, imaginaires de l'UR CONFLUENCE Sciences et Humanités (EA1598). Il est également membre du comité de coordination de PLURIEL.


Ont contribué à cet ouvrage : Béatrice Blanchet, Maria-Laura Moreno-Sainz,Tristan Vigliano, Mouhamadoul Khaly Wélé, Laura Alba-Juez, Moreno Campetella, Véronique Magaud, Magdalena Brunel, Laurent Lagarde.

Découvrez aussi

Culture(s), langue, imaginaires arbre sur un plateau

Les chercheurs de ce pôle s’intéressent notamment au rapport dialectique entre espace et mouvement, sous l’angle de l’articulation entre le proche et le lointain, dans la langue, le discours, la littérature et l’imaginaire.