Festival Sens Interdits

Un projet pédagogique autour du Festival Sens Interdits

Le Festival Sens Interdits a fait appel à nos étudiants de 5ème année du parcours Bac+5 Management Interculturel, Communication et Événementiel pour mettre au point une enquête marketing. L’objectif de cette étude : connaître du point de vue de la sociologie le public de la manifestation.

Une enquête marketing pour connaître le public du festival

Le Festival Sens Interdits invite des artistes du monde entier à mettre en exergue, par le biais du théâtre de l’urgence, d’un théâtre politique, les problématiques universelles de nos sociétés contemporaines. La programmation de cette année s’est articulée autour de 21 spectacles de 13 nationalités différentes, créés dans les langues et codes culturels des pays concernés. Pour cette 7ème édition, le Chili, l’Argentine, le Kosovo ou encore le Liban figuraient parmi les pays à l’honneur.

Festival Sens Interdits

Programme officiel de la 7ème édition

Festival Sens Interdits

Coordonnés par Maria Soledad Stofferis, enseignante à l'ESTRI, les étudiants en 5ème année de la formation communication ont été invités à travailler sur une enquête marketing visant à collecter de la data sur le public du festival.

« Pour élaborer l’enquête, nous avons travaillé en collaboration avec la sociologue Daniela Henriquez Encomilla. En se basant sur les objectifs donnés par François Remandet et Marion Yekawene, Chargés de la relation avec le public, nous avons déterminé les questions que nous pourrions poser, lesquelles seraient les plus pertinentes. Nous les avons ensuite classées dans l’ordre qui nous semblait le plus judicieux puis, nous avons créé le questionnaire grâce à un outil en ligne.

Une fois le questionnaire prêt à être utilisé, nous nous sommes rendues aux théâtres partenaires du festival durant la programmation des différents spectacles. Nous avons posé les questions à des spectateurs avant et après les représentations, en essayant de cibler différents profils pour obtenir un large panel de réponses. Les personnes ont été très coopératives, au total, nous avons récolté 129 réponses. » Diane, étudiante ayant participé au projet pédagogique.

Enquête auprès du public du festival

Festival Sens Intedits

Des préconisations marketing au service d’une organisation culturelle

Dans un second temps, avec l’aide de la sociologue Daniela Henriquez Encomilla, les étudiants ont exploité et analysé les données récoltées.

« Daniela Henriquez nous a énormément aider à exploiter les résultats et à les rendre lisibles. Les données récoltées nous ont permis d’obtenir un échantillon des spectateurs du festival. Il en ressort que le public est plutôt jeune, lyonnais et féminin. »

Ce projet s’est conclu par la restitution de l’ensemble des résultats lors d’une présentation orale, devant François Remandet et Marion Yekawene, les représentants de la manifestation. Le travail fourni par les étudiants et les éléments de réponse sont des notions essentielles pour développer la notoriété du Festival Sens Interdits : celui-ci pourra se servir de cette étude, notamment dans le cadre de sa réflexion stratégique et de son plan d’actions de communication à mettre en œuvre lors des prochains événements.

« Ce travail nous a permis de mener une enquête pour un projet réel, en suivant une méthodologie précise. Nous avons identifié le type de public qui assiste aux différentes représentations de l’événement. Les organisateurs pourront se servir de ces informations pour mieux cibler leurs campagnes de communication lors des futures éditions. » Diane, étudiante en 5ème année.

Présentation des résultats devant une partie de l'équipe du Festival

François Remandet – Médiateur culturel chargé de la relation avec les publics
Marion Yekawene – Assistante chargé de la relation avec les publics